News

Kestrel - LE D’Abidjan / 1ère-Edition

Image

L’objectif de placer l’île Maurice comme la passerelle d’excellence pour canaliser l’investissement international vers ce moteur économique qu'est la Côte D'Ivoire pour cette region.

CHERS LECTEURS

C’est avec un immense plaisir que nous vous présentons notre premier bulletin d’information, Le Kestrel D’Abidjan, avec un regard spécifique sur l’axe Maurice / Côte d’Ivoire. Le Kestrel D’Abidjan prend son envol dans les cieux ivoiriens cette semaine dans le but d’améliorer les relations économiques entre la Cote D’Ivoire et Maurice. II apportera à ses lecteurs une vision de l’écosystème financier Mauricien en tant que Centre Financier International. Il aura également pour objectif de placer Maurice comme la passerelle d’excellence pour canaliser l’investissement vers vous, qui devenez un centre économique important dans cette région du monde. II vous fournira régulièrement un aperçu et des informations récentes sur le secteur Offshore Mauricien et sur notre entreprise ainsi que des solutions de pour structureret les compagnies ainsi que les besoins financiers. Nous saisissons cette occasion pour vous inviter à visiter notre page web sur :www.juristax.com Ce numéro vous donnera un aperçu de l’île Maurice et du service financier. Bonne lecture !

GÉOGRAPHIE

D’origine volcanique, Maurice est une île de 2040 km². Les habitants parlent le créole, mais tout le monde parle aussi le français, car il est très similaire au créole. Comme Maurice appartenait autrefois au Royaume-Uni, les Mauriciens communiquent également en anglais. Le petit bout de terre est situé dans l’Océan Indien, à l’est de Madagascar. Lors de l’indépendance, la petite économie insulaire dépendait complètement du sucre. Depuis, elle s’est diversifiée dans le tourisme, le textile, les services financiers, et les technologies de l’information et de la communication (ICT). Les chiffres les plus récents publiés par le « Statistics Mauritius » estiment que le taux de croissance du « Gross Domestic Product » (GDP) ou le Produit Intérieur Brut (PIB) pour 2016 sera de 3,9%. Le taux de croissance prévu est une amélioration par rapport à l’expansion de 3,4% dans l’économie Mauricienne l’année précédente.

SECTEUR DES SERVICES FINANCIERS DE MAURICE

Le secteur des services financiers figure parmi les piliers les plus importants de l’économie Mauricienne. Le domaine des services financiers a le potentiel de continuer à faire des miracles pour notre petite nation insulaire. En ce qui concerne le classement mondial, l’île Maurice est une référence dans la région Africaine où elle occupe la 1ère place et la 49ème place dans le monde selon le rapport « Doing Business Survey » de la Banque mondiale 2016. En sus de cela, l’île Maurice est classée au 1er rang dans l’indice Mo Ibrahim 2016 pour la bonne gouvernance. Le secteur financier de l’île Maurice se compose de différents intermédiaires, notamment les banques, les entreprises internationales, les services juridiques internationaux et les marchés de capitaux, les assurances et la réassurance et d’autres types d’intermédiaires financiers non bancaires.

LES RÉGULATEURS FINANCIERS

Le secteur des services financiers à Maurice est réglementé par deux organismes qui ont adopté les meilleures pratiques internationales dans le cadre d’empêcher des abus de la juridiction - chacune ayant des objectifs statutairesn spécifiques :

  • (i) LA COMMISSION DES SERVICES FINANCIERS (LA « FSC »)

    La FSC est le régulateur intégré pour le secteur des services financiers non bancaires et le Global Business. Créé en 2001, la FSC est autorisée en vertu de la Financial Services Act 2007, la Securities Act de 2005, la Insurance Act 2005 et la Private Pension Schemes Act 2012 et autres, à réglementer, surveiller et superviser la conduite des activités commerciales dans ces secteurs.

  • (ii) LA BANQUE DE MAURICE (LA « BoM »)

    Mise en place en 1966, la BoM est responsable de la réglementation des services bancaires. La BoM a été créée en tant qu’autorité responsable de la formulation et de la mise en oeuvre de la politique monétaire en cohérence avec des conditions de prix stables. Elle a également la responsabilité de sauvegarder la stabilité et le renforcement du système financier de Maurice.

Le système adopté par l’île Maurice a acquis au fil des ans une crédibilité globale et a stimulé une gestion et une offre de services innovants et réglementaires. Plus important encore, le cadre réglementaire et juridique bien structuré, appuyé par un niveau d’expertise adéquat, le large éventail d’accords de non-double imposition et un régime fiscal attrayant ont fait de l’île Maurice une juridiction favorable aux affaires d’investissement.

Notre prochaine édition traitera Maurice comme centre d’investissement. Elle illustrera comment Maurice est devenue une plateforme pour l’investissement grâce à ses traités de non-double imposition et à ses accords portant sur la promotion et la protection de l’investissement.